Autres titres intéressants

Panier

Vous profitez des avantages réservés aux VIP !

Article(s) non disponible(s) à la vente
Veuillez vérifier votre panier. Vous pouvez supprimer le ou les articles qui ne sont pas disponibles maintenant ou nous les supprimerons automatiquement au moment du règlement de la commande.
articlesarticle
Avis et critiques de livres (3 7 classement par étoiles
3 avis
)

Note globale

4,4 hors de 5
7
5 Étoiles 4 Étoiles 3 Étoiles 2 Étoiles 1 Étoile
4 2 1 0 0

Partagez votre avis

Vous avez déjà partagé votre avis concernant cet article. Merci !

Nous examinons l'avis que vous nous avez soumis. Merci !

Finalisez votre critique

Toutes les critiques de livres

  • 0 personne a trouvé ce commentaire utile

    0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    0 sur 0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    Merci pour votre commentaire !

    Imaginez votre vie, en Araldus, il y a 1000 ans.

    Si j’avais été un cadre d'institution régionale, il y a un siècle, voilà quels auraient été ma vie et mes préoccupations ! C’est ce qui me vient à l’esprit en lisant ce livre très documenté et ciselé comme un diamant. L’an mille c’était il n'y a pas si longtemps, mais comme la vie a changé ! Lenteur et fougue, amour et mort, désir de perpétuer... Le romancier David Pascaud la retranscrit très bien dans cet ouvrage qui mériterait un prix.
  • 0 personne a trouvé ce commentaire utile

    0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    0 sur 0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    Merci pour votre commentaire !

    Ce très discret et talentueux Monsieur Pascaud

    Mille ans, c'est loin et ce n'est pas si loin. La lecture de ce très bon livre montre à quel point le Monde et ses humains ont changé. Le récit de la vie de ce petit seigneur, de saisons en saisons, avec la lenteur qui va avec en temps ordinaires, et la fougue et la violence en temps de règlements de comptes, nous ramènent à nos vies modernes, pour ceux qui sont cadres d'entreprises ou de collectivités, par exemple. Parce que cet Araldus du livre est un grand cadre du comte de Poitiers chargé d'administrer les hauts de son territoire dans la Vienne, au nord du Futuroscope. Il fondera la ville de Châtellerault. A remarquer aussi et en principale que la narration et l'écriture de l'écrivain Pascaud sont vraiment belles.
  • 0 personne a trouvé ce commentaire utile

    0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    0 sur 0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    Merci pour votre commentaire !

    Araldus, un (anti)héros millénaire de notre temps

    Il faut dire d'emblée qu' "Araldus" est livre remarquable à tous points de vue, à commencer par celui de l'écriture elle-même, d'une puissance d'évocation tout à fait exceptionnelle, d'une solidité de granit dans la forme générale et d'une finesse d'orfèvrerie dans les moindres détails, dans le subtil modelé de la phrase, dans la richesse naturelle (ce qui signifie : sans aucune cuistrerie) d'un vocabulaire qui donne le sentiment constant de tresser dans notre imaginaire une sorte de tapisserie merveilleuse et mouvante... Il faut dire aussi que le personnage d'Araldus, petit seigneur poitevin aux alentours de l'an 1000, est à la fois pleinement de son temps (le travail d'historien de David Pascaud nous livrant une vision incroyablement réaliste de cette époque) et pleinement du nôtre, dans le sens où bien des "névroses" qui le traversent nous parlent aussi de celles de notre époque : le rapport de soumission au pouvoir, l'inflation de la vie imaginaire au détriment de l'action positive, le questionnement sur la "réussite" (qu'est-ce que réussir ? Qu'est-ce que l'échec d'une vie ?), et bien d'autres thèmes qui s'entrecroisent avec virtuosité dans ce qui est autant un roman qu'une sorte de fable universelle... et intemporelle. Enfin, "Araldus" est de ces livres qui tracent irrésistiblement leur chemin, seuls, parés de leur unique force naturelle, sûrs d'eux-mêmes mais sans arrogance, qui s'imposent en quelque sorte contre tous les courants contraires de la médiocrité ordinaire, sans excès de "promotion", et qui finissent par prendre leur place dans l'histoire des œuvres importantes d'une époque.
7

Vous pouvez lire cet article avec l'une des applications et appareils Kobo suivants :

  • ORDINATEUR
  • LISEUSES
  • TABLETTE
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS