Autres titres intéressants

Panier virtuel

Vous profitez des avantages réservés aux VIP !

En devenant membre Kobo VIP, vous bénéficiez de 10 % de réduction et doublez vos Kobo Super Points sur les articles éligibles.

Article(s) non disponible(s) à la vente
Veuillez vérifier votre panier. Vous pouvez supprimer le ou les articles qui ne sont pas disponibles maintenant ou nous les supprimerons automatiquement au moment du règlement de la commande.
articlesarticle
Découvrez nos recommandations
Découvrez nos recommandations
Découvrez nos recommandations

Avis et commentaires

Note globale

5.0 sur 5
1
5 Étoiles 4 Étoiles 3 Étoiles 2 Étoiles 1 Étoiles
1 0 0 0 0

Partagez votre avis

Vous avez déjà partagé votre avis concernant cet article. Merci !

Nous examinons l'avis que vous nous avez soumis. Merci !

Finalisez votre critique

Tous les commentaires

  • 0 person found this review helpful

    0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    0 sur 0 personnes ont trouvé ce commentaire utile

    Thanks for your feedback!

    Un ouvrage étonnant et riche en informations.

    L’archéologie et le cerveau sont deux domaines qui m’intéressent. L’interaction entre les deux ne pouvait que m’intriguer et attiser ma curiosité. La théorie sensorielle, une archéologie de la perception sensorielle est un ouvrage dense qui requiert une dose de concentration, de relecture et une certaine capacité à s’émerveiller. Les premiers chapitres sont abordables (Mésopotamie, premières inventions). Puis, la mise en perspective des inventions telles que l’écriture, la comptabilité ou la harpe urukéenne avec des systèmes biologiques humains exige une lecture minutieuse, même si la mise en parallèle du détail du fonctionnement des différents systèmes organiques et de la représentation photographique ou illustrée des vestiges archéologiques mésopotamiens, à chaque chapitre, donne au lecteur la possibilité de voir par lui-même et d’effectuer d’éventuels rapprochements, selon son degré de connaissance des mécanismes biologiques internes. Malheureusement, mes connaissances en anatomie sont très relatives… mais le caractère passionnant et innovant de la théorie sensorielle m’a donné l’envie d’aller jusqu’au bout du livre. Et j’ai bien fait. Le chapitre sur les analogies sensorielles est intellectuellement jubilatoire. Je ne suis pas sûre d’avoir intégré toutes les informations et leurs nuances mais l’univers qui y est présenté est fascinant. La notion de « non-conscient cognitif » ouvre des perspectives de compréhension de certains phénomènes neurologiques. Imaginez une nouvelle planète à peine éclairée dans l’immensité spatiale. C’est ce que j’ai ressenti. Les commentaires et courriers émis par les contributeurs et relecteurs ne sont pas à négliger. Ils témoignent non seulement de la qualité des intervenants mais donnent à voir ou à entrevoir l’avis qu’ils ont sur La théorie sensorielle, une archéologie de la perception sensorielle. La théorie sensorielle, une archéologie de la perception sensorielle est un ouvrage étonnant et riche en informations. Certes, ce n’est pas un livre à lire sur la plage mais il ouvre une fenêtre sur un nouvel horizon. Je ne voudrais pas paraître impatiente, d'autant que je vais lire quelques romans pendant l'été, mais à quand le second tome ? Marie-Laure Tena
1

Vous pouvez lire cet article avec l'une des applications et appareils Kobo suivants :

  • ORDINATEUR
  • LISEUSE
  • TABLETTE
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS