More titles to consider

Shopping Cart

You're getting the VIP treatment!

With the purchase of Kobo VIP Membership, you're getting 10% off and 2x Kobo Super Points on eligible items.

Item(s) unavailable for purchase
Please review your cart. You can remove the unavailable item(s) now or we'll automatically remove it at Checkout.
itemsitem
Ratings and Reviews (2 12 star ratings
2 reviews
)

Overall rating

3.1 out of 5
12
5 Stars 4 Stars 3 Stars 2 Stars 1 Stars
2 3 4 0 3

Share your thoughts

You've already shared your review for this item. Thanks!

We are currently reviewing your submission. Thanks!

Complete your review

All Reviews

  • 0 person found this review helpful

    0 people found this review helpful

    0 of 0 people found this review helpful

    Thanks for your feedback!

    Des vaudevilles jouissifs

    J'ai toujours aimé la littérature érotique avec Esparbec on est dans la pornographie pure. Il n'y a pas de psychologie de personnage , de romance on est dans le plaisir de la chair. "la Pharmacienne" qu'est-ce que j'ai rit un vaudeville totalement immoral et jouissif. Dans la "Foire au cochon" ça va plus loin.Dans les situations absurdes, le trash, le SM l'immoralité la plus totale. Les Mains baladeuses sont un peu la suite de la foire au cochon ,le livre permet d'avoir des nouvelles de certains personnages (Darling, Caroline, etc...de la "Foire au Cochon") On est toujours dans le sans morale On ne peut pas dire que ces livres ne suscitent aucune émotion. Les livres d'Esparbec ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Âme sensible, fleur bleue passe ton chemin
  • 0 person found this review helpful

    0 people found this review helpful

    0 of 0 people found this review helpful

    Thanks for your feedback!

    Horrible!

    Que dire si ce n'est que cet ouvrage est vraiment de très mauvais gout. Oscillant entre détournement de mineur (si ce n'est pédophilie), viol, torture et inceste, les descriptions sont graveleuses et les dialogues d'une pauvreté effarante. Carrément septique quant au fait que les femmes, tant bien même aimeraient elles le bdsm, qu'elles jouissent qu'un homme éteigne un cigare dans leur anus... A vomir... Critique d'un jeune homme pourtant assez ouvert, du moins je le pense.
12

You can read this item using any of the following Kobo apps and devices:

  • DESKTOP
  • eREADERS
  • TABLETS
  • IOS
  • ANDROID
  • BLACKBERRY
  • WINDOWS